octobre 17, 2017avf@amisduvexinfrancais.frASSOCIATION DES AMIS DU VEXIN FRANÇAIS

CORMEILLES-EN-VEXIN

Home / / CORMEILLES-EN-VEXIN

95830, canton de Marines

Altitude : 120 m.

Population : 814 hab. en 1790, 863 hab. en 1999, 1 243 hab. en 2013.

Étymologie : du gaulois corma (cormier) ou du latin cormella («le  petit cormier»), ou avec le suffixe ia.

 

 

 

Le village est bâti à l’extrémité d’une butte, face au sud. Cormeilles était une très ancienne seigneurie appartenant à l’abbaye de Saint-Denis, que Louis XIV offrit à la maison royale de Saint-Cyr.

Légende : le village de Cormeilles aurait été brûlé par le duc de Normandie en 940. En 1119, Louis VI le Gros, partant en campagne sur les bords de l’Epte, aurait promis à l’abbé de Saint-Denis d’édifier dans le Vexin une église visible des tours de Saint-Denis. Au retour, alors que son destrier s’arrêtait sur les ruines du vieux village, ses compagnons Hugues de Gisors et Gauthier de Marines se seraient exclamés en même temps : « Vois là-bas les tours de Saint-Denis, beau sire!» Alors le roi, sautant à cheval, aurait appelé Girard de Chars, lui aurait demandé l’oriflamme, et l’aurait planté sur la butte, en disant qu’il y voulait l’église promise au seigneur abbé.

En fait, l’existence de l’église est déjà attestée dans un document de 1071.

Église (M. H.) : placée sous le vocable de saint Martin, l’église de Cormeilles est un édifice de la fin du XIe siècle, remanié aux siècles suivants. Subsistent de cette époque la nef, le transept et la base du clocher. On remarquera les magnifiques chapiteaux romans des demi-colonnes qui supportent les arcades de la nef. A la fin du XIIe siècle ou au début du XIIIe, la nef et les bas-côtés furent voûtés d’ogives, et de nouvelles fenêtres percées. Vers 1240-1255 fut construit un vaste chœur à chevet plat, avec triforium surmonté de fenêtres, mais les voûtes ne purent être construites qu’au XVIe siècle, après renforcement des arcs du carré du transept et la construction d’arcs-boutants. Les remplages des fenêtres hautes furent alors exécutés ainsi que la rose du chevet. Le clocher du XIIe siècle placé à la croisée du transept fut surélevé d’un étage en 1580.

Sur la façade est, on voit un portail du XIIe siècle avec linteau en bâtière et tympan sans décor; les archivoltes de billettes retombent sur des consoles à têtes humaines!

Cimetière : monument du XVIe siècle, dit l’Ecce Homo (M. H).

Hommes célèbres : le voyageur anglais Arthur Young s’arrêta à Cormeilles en 1787 et y admira les vaches du fermier Toussaint Caffin.

L’écrivain Octave Mirbeau (1848-1917) a vécu à Cormeilles, dont il a décrit (au vitriol) l’atmosphère dans son roman « Dingo ».

Hameaux : Remoncheuse, Bazancourt, Cormiolles (détruit).

Articles similaires
    Contactez-nous

    Vous vous répondrons dans les meilleurs délais. Merci

    Ecrire votre recherche