août 21, 2017avf@amisduvexinfrancais.frASSOCIATION DES AMIS DU VEXIN FRANÇAIS

ÉPIAIS-RHUS

Home / / ÉPIAIS-RHUS

95810, canton de Marines

Altitude : 120 m.

Population : 514 hab. en 1790, 636 hab. en 1999, 660 hab. en 2013.

Étymologie : Espeis en 1060, du latin spicarium (grange). Rhus probablement du germanique ruda ou riuti (défrichement).

 

Cette commune située sur le plateau du Vexin est composée de deux villages : Epiais et Rhus.

 

Église (M. H.) : placée sous le vocable de saint Didier, l’église d’Epiais est un édifice Renaissance qui a succédé à une construction antérieure. Elle se compose d’une nef et de deux bas-côtés soutenus extérieurement par des contreforts surmontés de boules de pierre. L’ensemble est très homogène, mais assez monotone. Le clocher, largement ajouré à 1’étage supérieur, est coiffé d’un petit dôme de pierre cantonné de lanternons.

Cette église construite entre 1570 et 1590, est l’œuvre pour l’essentiel de Nicolas Lemercier, fils de Pierre, à l’exception du portail, un peu plus récent (1621), œuvre de Denis Lemercier : ce portail est constitué d’un entablement soutenu par des colonnes doriques.

 

Ruines gallo-romaines : sur le plateau de Rhus, un important site archéologique, avec théâtre, temples, thermes, forum et nécropole, a été découvert. Les objets trouvés sur ce site sont exposés au musée archéologique départemental de Guiry-en-Vexin.

 

Hommes célèbres : Picasso et de nombreux artistes ont fréquenté le village.

 

Hameaux : la Tuilerie, Rhus (ferme, ancienne chapelle dont il ne reste aucune trace).

 

Écart : le Moulin.

 

Articles similaires
    Contactez-nous

    Vous vous répondrons dans les meilleurs délais. Merci

    Ecrire votre recherche