novembre 16, 2018avf@amisduvexinfrancais.frASSOCIATION DES AMIS DU VEXIN FRANÇAIS

GUITRANCOURT

Home / / GUITRANCOURT

78440, canton de Limay

Altitude : 120 m.

Population : 438 hab. en l790, 6l2 hab. en 1999, 642 hab. en 2013.

Etymologie : du nom germanique Witralmne et du latin cortem (domaine).

 

Église : placée sous le vocable de saint Ouen, l’église de Guitrancourt était un édifice en partie des XIe et XIIe siècles. En 1165, l’église et la dîme furent données au prieuré de Saint-Laurent par Odon de la Porte. Au XVIIIe siècle elle menaçait ruine, elle fut fortement restaurée. L’ingénieur Louis Le Masson, architecte du palais abbatial de Royaumont en 1785 et de l’église de Courbevoie est l’auteur d’un projet d’église de plan ovale pour Guitrancourt, projet qui ne fut jamais exécuté.

Très endommagée pendant la dernière guerre, l’église a été presque entièrement reconstruite en «opus incertum». Elle conserve cependant une baie romane réemployée dans le mur de la sacristie et la chapelle de la Vierge au bas du clocher.

Château : construit au XVIIIe siècle, vraisemblablement pour Louis de Bourbon, prince de Conti, le château de Guitrancourt, situé dans un grand parc boisé, se composait d’un corps de logis central agrémenté de deux ailes; il a été détruit par les bombardements en 1944. Ce qu’on désigne aujourd’hui sous ce nom est une assez jolie maison de maître du XVIIIe siècle.

Calvaire: «la croix Fleurions» : croix de pierre légèrement pattée avec pied destiné à être fiché en terre (XIIIe siècle).

Mégalithe (M. H.) : «la Pierre Drette» ou «l’Oreille de Gargantua», grand menhir (hauteur 2,70 mètres) situé au sud du parc du château.

Un important cimetière mérovingien fut découvert au lieu-dit «La Grippe» en 1952. Les objets mis au jour sont exposés au musée de Guiry.

Écarts : Beauthoville, Maréouville (ferme), le Mélier (ferme).

Articles similaires
    Contactez-nous

    Vous vous répondrons dans les meilleurs délais. Merci

    Ecrire votre recherche