novembre 16, 2018avf@amisduvexinfrancais.frASSOCIATION DES AMIS DU VEXIN FRANÇAIS

ISSOU

78440, canton de Limay

Altitude : 35 m.

Population : 450 hab. en 1790, 3 382 hab. en 1999, 4 402 hab. en 2013.

Étymologie : Ichoium en 1164, dérivé peut-être du gaulois ux (élevé), avec le suffixe avum «le village au pied de la hauteur».

 

Aujourd’hui ville porte du Parc Naturel régional, Issou est la «villa sociacum» donnée à l’abbaye de Saint-Denis vers 690 par l’«Inconnu d’Arthies». Ce petit village s’est considérablement développé du fait de l’industrialisation de la vallée de la Seine.

Église : placée sous le vocable de saint Martin, l’église d’Issou a succédé à une construction plus ancienne, dont les dîmes furent données en 980 à l’église Notre-Dame de Mantes par la comtesse Leutgarde. L’église actuelle est un édifice du XIIe siècle maintes fois restauré, très brutalement au XVIIIe siècle, beaucoup mieux il y a quelques années. La nef est voûtée d’ogives. Le clocher (XVIe siècle) est une tour carrée élevée à la croisée de transept. On peut voir sur l’un des vitraux de l’église, le blason de Jean de Dampont, entouré du collier de l’ordre de Saint-Lazare de Jérusalem, dont il était chevalier.

Château : de l’ancien manoir construit par la famille de Dampont il ne reste qu’une tour. Le château actuel (ne se visite pas) est une belle construction du XVIIIe siècle située en terrasse au milieu d’un beau parc. Il se compose d’un corps central flanqué de chaque côté d’un pavillon. En 1756 il était la propriété de Charles-Godefroy de la Tour d’Auvergne, duc de Bouillon, qui le revendit en 1764 à Anne-Louis, comte de Mathan. Aujourd’hui, il est propriété communale.

Écart : les Bouilloirs, les Frileuses (lotissement).

 

Articles similaires
    Contactez-nous

    Vous vous répondrons dans les meilleurs délais. Merci

    Ecrire votre recherche