août 21, 2017avf@amisduvexinfrancais.frASSOCIATION DES AMIS DU VEXIN FRANÇAIS

AVERNES

Home / / AVERNES

95450, canton de Vigny

Altitude : 85 m.

Population : 600 hab. en 1790, 776 hab. en 1999, 830 en 2013.

Étymologie : de Avesniis (l247), ce nom peut venir soit du gaulois are et vern, soit plus probablement du mot germanique avisna, (pâturage).

 

Le village est construit dans la vallée de l’Aubette qui serpente à travers le village.

Église (M. H.) : l’église, placée sous le vocable de saint Lucien, est de fondation très ancienne. A la cure était attaché un prieuré, fondé sous Philippe-Auguste en 1210. L’église fut en partie détruite en 1434 par les soldats anglais, puis reconstruite aux frais de Catherine d’Hardeville, dame d’Avernes. Elle fut consacrée le 8 avril 1491; mais à nouveau incendiée en 1590, lors des guerres de Religion. Le chœur fut revoûté en 1693.

Devenue Temple de la Raison pendant la Révolution (le curé François de Caix fut guillotiné), l’église fut encore endommagée.

L’église est en forme de croix latine; la nef a été voutée d’ogives au XIXe siècle, mais les bas-côtés, séparés de la nef par six colonnes à chapiteaux à feuilles d’eau, sont plafonnés. Le chœur a été restauré en 1883.

A l’extérieur remarquer le chevet avec sa corniche beauvaisine et un beau portail en plein cintre du XIIe siècle, remonté sur le bas-côté nord. Au-dessus de la porte d’entrée se lit toujours l’inscription «Liberté, Égalité, Fraternité».

Château : (ne se visite pas). Construction des XVIIe et XVIIIe siècles complètement dénaturée. Il appartenait au XVIIIe siècle aux princes de Tingry par alliance avec la famille Ferrand de Cossé d’Avernes.

Curiosités : c’est à Avernes que fut construit au XVIe siècle le premier prêche de France; il fut détruit le 27 octobre 1685, cinq jours après la révocation de 1’édit de Nantes.

— Dans le cimetière, calvaire très simple avec inscription «l’an de grâce 1746».

— A remarquer, donnant sur la place du Marché, une vaste ferme typique du Vexin français.

Hameaux : Chanteraine, Feularde (c’est-à-dire la feuillée), la Tuilerie, le Moulin Deschamps.

Homme célèbre : Joseph Kessel a habité le Four à chaux de Marie Godard de 1961 à sa mort en 1979.

Articles similaires
    Contactez-nous

    Vous vous répondrons dans les meilleurs délais. Merci

    Ecrire votre recherche

    couv67