octobre 17, 2017avf@amisduvexinfrancais.frASSOCIATION DES AMIS DU VEXIN FRANÇAIS

BRIGNANCOURT

Home / / BRIGNANCOURT

95640, canton de Marines

Altitude : 57 m.

Population : 85 hab. en 1790, 205 hab. en 1999, 202 hab. en 2013.

Étymologie : Beranecurte en 775, du nom germanique Bera et du latin cortem (domaine).

 

Petit village de la vallée de la Viosne, mentionné pour la première fois dans une charte de 775.

Église (M. H.) : placée sous le vocable de saint Pierre-aux-Liens, l’église de Brignancourt est un édifice du XIe siècle avec un chœur à chevet plat construit postérieurement; la nef est couverte d’un plafond et conserve les amorces d’une voûte du XVIe siècle qui n’a jamais été exécutée. Le croisillon sud, partiellement reconstruit au XVIe siècle, a conservé les restes d’une porte romane. Tout autour de l’édifice règne une corniche à arcatures reposant sur des modillons variés.

On y pénètre latéralement par un portail ouvert au midi qu’orne une frise de bâtons rompus encadrant les pieds-droits et le tympan. Des colonnettes aux chapiteaux à feuillages soutiennent une voussure formée d’un tore qu’embrasse une archivolte parsemée de marguerites. Le tympan monolithe est orné de losanges dans chacun desquels s’inscrivent deux autres losanges concentriques, avec un besant au centre.

Le clocher carré est agrémenté d’une corniche supportée par des modillons sculptés, et coiffé d’une flèche d’ardoise.

La cloche date de 1758.

L’église a été restaurée en 1766 par le prince de Monaco.

Curiosité : c’est près du village de Brignancourt que jaillit la source Saint-Jean d’où l’on tire les eaux minérales classées dites des Roches-Santeuil.

Articles similaires
    Contactez-nous

    Vous vous répondrons dans les meilleurs délais. Merci

    Ecrire votre recherche