mai 25, 2017avf@amisduvexinfrancais.frASSOCIATION DES AMIS DU VEXIN FRANÇAIS

CHÉRENCE

Home / / CHÉRENCE

95420, canton de Magny-en-Vexin

 Altitude : 120 m.

Population : 240 hab. en 1790, 143 hab. en 1999, 163 hab. en 2013.

Étymologie : probablement Carentia villa, du nom gallo-romain Carentius et du latin villa (domaine) mais peut-être du pré-gaulois kar (pierre).

 

Petit village pittoresque construit en bordure de plateau, non loin des falaises crayeuses qui dominent la vallée de la Seine.

Église (M. H.) : l’église de Chérence, placée sous le vocable de saint Denis a été fortement remaniée après la guerre de Cent Ans. Elle comporte une nef du XIIe siècle, avec au sud, de petites fenêtres étroites en plein cintre, et des parties de murs appareillées en arêtes de poisson. Cette nef n’est pas dans l’axe du chœur, construit très postérieurement, qui termine par un chevet à trois pans du XVIe siècle. Des chapelles latérales à trois travées forment la croisée du transept. La chapelle sud porte sur sa voûte la date de 1556. La cloche de l’église porte celle de 1584.

Prieuré : près de l’église se trouvent les bâtiments du prieuré (aujourd’hui converti en ferme), qui dépendait de l’abbaye du Bec-Hellouin. Il fut acquis par la duchesse d’Enville par contrat d’échange passé le 17 novembre 1783.

Calvaire (M. H.) : dans le cimetière, à trois cents mètres du village, se trouve un ancien calvaire du XVIIe siècle orné de statuettes mutilées de saint Jean et de sainte Catherine, supportées par des culs-de-lampe ouvragés.

Carrières : aujourd’hui abandonnées, les carrières de Chérence ont fourni des pierres pour l’Arc-de-Triomphe de Paris et les soffites de la Madeleine.

Écart: Beau.

Articles similaires
    Contactez-nous

    Vous vous répondrons dans les meilleurs délais. Merci

    Ecrire votre recherche