mai 25, 2017avf@amisduvexinfrancais.frASSOCIATION DES AMIS DU VEXIN FRANÇAIS

DELINCOURT

Home / / DELINCOURT

60240, canton de Chaumont-en-Vexin

Altitude : l35 m.

Population : 385 hab. en 1790, 5l0 hab. en 1999, 508 hab. en 2013.

Étymologie : Derincourt en 1252, du nom germanique Darin ou Daring, et du latin cortem (domaine).

La graphie Délincourt est fautive, mais la prononciation « D’lincourt» encore davantage.

 

Église (M. H.) : l’église de Delincourt, placée sous le vocable de saint Léger est de fondation ancienne. La nef, qui repose sur des fondations du XIe siècle, est décalée par rapport au sanctuaire; maintes fois remaniée, elle est couverte par une charpente en berceau du XVIe siècle. Reconstruite au XIIe siècle, 1a croisée du transept est la partie la plus remarquable de 1édifice. E11e est soutenue par quatre arcs doubleaux en tiers-point avec claveaux, ceux-ci ornés de deux tores séparés par un méplat, reposant sur des colonnes engagées. On observera leurs é1égants chapiteaux ornés de feuillages, où se mélangent des personnages. L’abside polygonale est de construction récente; elle fut ajoutée à l’église à la suite d’un vote de l’assemblée communale du 20 novembre 1791.

Le clocher carré, du XIIe siècle, comporte deux étages. Le plus ancien est ajouré sur chaque face d’une baie en plein cintre (en partie cachée par 1a toiture). I1 est couronné d’une corniche ornée de cabochons que supportent de petits modillons. Le second étage, garni aux angles de deux colonnes, est ouvert sur chaque face de deux baies en tiers-point comprises entre quatre colonnettes. La tour se termine par une corniche à modillons supportant une toiture en bâtière.

Devant 1’ég1ise, très beau presbytère du XVIIe siècle, devenu mairie et gîte rural.

 

Cimetière : tombes anciennes de la famille Martel : Louis Martel (1805), ancien seigneur, puis maire; Louis de Bel1oy (1813); Louise Martel (1813).

 

Curiosité : ancienne borne dite «La Pierre Droite», située à l’intersection des limites des communes de Chaumont, Delincourt et Reilly, en bordure de l’ancienne «voirie du prince» , aménagée au XVIIIe siècle par le prince de Conti.

 

Écarts : hameau d’Egremont (Acer mons : le mont pointu), vieille ferme fortifiée, avec une poterne couronnée de créneaux.

Tout près s’élevait jadis 1e château fort dominant «1a val1ée Jo11y», (devenue par corruption la vallée jolie). On peut entrer (exposition, vente de fleurs séchées et de produits de campagne).

Ferme des Cerisiers (près du vi1lage), ancienne maison seigneuriale qui avait encore son enceinte fortifiée au début du XVIIe siècle.

Moulin de Cornouiller (en allant vers Gisors), près duquel s’élevait jadis le manoir de La Comté.

Hameau du Mesnil (en amont sur 1e Révei1lon). Au-delà s’étend la vallée de Frangicourt, ancien lieu habité (cimetière mérovingien, manoir) abandonné au XVIe siècle.

Le hameau des Groux, situé sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle, a disparu au XVIe siècle.

 

Articles similaires
    Contactez-nous

    Vous vous répondrons dans les meilleurs délais. Merci

    Ecrire votre recherche