novembre 16, 2018avf@amisduvexinfrancais.frASSOCIATION DES AMIS DU VEXIN FRANÇAIS

IVRY-LE-TEMPLE

Home / / IVRY-LE-TEMPLE

60173, canton de Méru

Altitude : 84 m.

Population : 36l hab. en 1790, 658 hab. en 1990, 689 hab. en 2013.

Étymologie : Ivriacum en 1160, du gallo-romain Eburius, avec le suffixe acum

 

Le village d’Ivry doit son déterminatif à une commanderie de Templiers, fondée vers 1200 sous le vocable de saint Jacques, sur l’un des chemins de Compostelle (menant de Beauvais à Pontoise). De la chapelle, dédiée le 11 octobre 1266, il ne reste nulle trace.

Église : placée sous le vocable de saint Martin, l’église d’Ivry est un édifice en forme de croix latine en grande partie du XIIe siècle; elle a un chœur à chevet plat éclairé par trois fenêtres lancéolées inscrites dans une arcade en plein cintre. Sous le toit de la nef règne une corniche du XIIe siècle, avec corbeaux sur le côté nord. Le portail et le côté sud de la nef sont modernes.

Cette église fut fortifiée en 1432 par le parti français pendant la guerre de Cent Ans.

Les voûtes du chœur se sont effondrées en 1981, entraînant la toiture. La nef a été restaurée et le chœur reconstruit.

Curiosité : fontaine intermittente.

Écarts : Lesgniaux, Treigny, le Moulin, le Puisard (attesté au XVIe siècle). Il y avait aussi une maladrerie (fondée en 1160, elle fut détruite vers 1750), et un moulin à eau au lieu-dit Bouticourt.

Homme célèbre: l’historien A. de Boislisle avait une propriété à Ivry-le-Temple.

Articles similaires
    Contactez-nous

    Vous vous répondrons dans les meilleurs délais. Merci

    Ecrire votre recherche